Partagez | 
 

 Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Sam 29 Avr - 13:07



Lorendel Myhres


Identité

Surnom :: Mymy/Mimi.
Sexe :: Masculin.
Âge :: Cent trente et un ans.
Origine :: Angleterre, si on en croit ses papiers. Mais le Royaume des cieux lui manque, parfois.
Groupe :: Cercle brumeux.
Créature :: Ange.

Filtre

Comment nous as-tu découvert :: Je suis là depuis un bon moment, et je suis juste resté. ♥
Est-il à ton goût :: J'aime bien le concept.
Si non, que te manque-t-il :: Gnark.
Ta présence ici :: Sûrement irrégulière. Je suis pris entre les cours, le boulot et un projet, donc... ~
Autre chose à signaler :: J'aime la couleur du forum. :v
Miroir

La couleur d'une rose ne vaut rien sous la pâleur d'un sourire.

Il n’y avait de chant plus apaisant que le bruissement des plumes de ses ailes lorsque le vent se levait. Son esprit s’en abreuvait, lorsqu’il profitait de l’air sur un perchoir improvisé à l’abri des regards, les doigts glissant sur la douceur de son plumage, épais, chaud, sensible.

La lumière l'insupportait. Dans l'obscurité, il vivait de la faible lueur de son auréole, éternellement sa couronne, qui ne le quittait pas même quand ses ailes disparaissaient. Il vadrouillait dans l'ombre avec un maigre signe de vie qui, amplement, lui suffisait. Mais il ne la portait jamais sur la tête.

Myhres avait tout d’un ange, ce qui l’agaçait. Il répétait sans cesse pour se convaincre lui-même que ces traits lui étaient propres, sans venir d’une quelconque génétique parfaite. Une perfection qu’il se plaisait à détruire ; le sang décorait parfois ses vêtements, là où une blessure à peine formée laissait rapidement une cicatrice.

Il tenait de son père une mâchoire carrée que sa peau collait sans pli, deux yeux amandes généreusement habillés de longs cils qui chevauchaient souvent de fines poches de cerne, un corps svelte, une musculature finement taillée et de grandes ailes blanches d’une envergure de quatre mètres, aux plumes longues et abondantes.

De sa mère, il avait son faible mètre soixante-quinze, un nez fin et pointu, une chevelure douce en bataille qui fut seule à recevoir de l’attention, la clarté presque blanche de ses poils, des lèvres fines et légèrement pulpeuses dont la couleur rosée pâlissait avec l’âge et un fessier rebondi qui était l’origine de plusieurs plaintes vestimentaires.

Puis il marquait les cœurs de ses prunelles vairons : une perle d’un gris si claire que la lumière lui donnait une lueur irréelle et une autre d’un bleu ciel tacheté de vert.

Il ne portait rien de plus qu’un pantalon ceinturé et une veste fétiche qui ne l’avait jamais quitté – deux larges déchirures se trouvaient sur le dos du tissu afin de permettre à ses ailes de se déployer. La caresse du vent sur ses blessures le consolait et fouler la terre de ses pieds nus était peut-être la seule liberté qu’il lui restait.
Sourire


Le monde se meurt.

La solitude et la colère étaient de vieilles amies, des vieux jouets qui l’amusaient encore quand il s’ennuyait.

Le regard des autres insultait sa modestie et la triste colère qui décorait ses traits, car il était de ces familles victimes de richesse qui en avaient pourtant le regard pâle de pluie. Ses pas en avaient pris de la lenteur, de l’insouciance après la fatigue de s’inquiéter pour ce monde meurtri, bien qu’il fît en sorte d’oublier sa situation sociale par respect pour ceux qui lui en voulaient.

Sa bouche elle-même était violente, après tout. Elle crachait sur tout ce qui bougeait comme tout ce qui ne bougeait pas et ses rires se teintaient de venin en évacuant son affreux désir de haine pour un monde en déchéance. Il souhaitait le haïr ; il le souhaitait vainement.

Ses prunelles étaient seules traitresses de sa rancune : il y trônait la vie d’un pétale brisé et l’ombre de tout l’amour qu’il était capable de donner sans retour.

Son cœur avalait. Son cœur gobait la douceur et les épines des mots et en saignait abondamment, mais il ne souhaitait guère souffrir ouvertement. Alors il préférait jouer sur les nerfs et rire des conneries humaines au lieu de s’attacher aux sourires et larmes inconnus ; détester le monde et tout ce qu’il prétendait offrir s’avérait moins douloureux qu’affirmer ses faiblesses.

On le prétendait lunatique sur les extrêmes, mais sa sensibilité à l’atmosphère était simplement profonde. L’ambiguïté de ses humeurs portait toutefois à confusion et le menait à souvent à tracer seul son chemin. Il souriait pourtant à tout nouveau venu qui eût la gentillesse de lui adresser la parole, même s’il s’agissait parfois d’une parole cruelle.

Son expression ne montrait rien de ses douleurs et il riait toujours des moqueries à son égard. Ces gens trop coincés dans la norme le faisaient tant pitié que verser des larmes pour une telle monotonie éphémère l’aurait ramené parmi eux.

Monotonie qu’il brisait par un agissement osé qui frôlait l’anomalie mentale. Myhres était en quelques sortes fier de son étrangeté, bien que la normalité n’ait réellement de sens. Collectionner les cafards et les araignées en fonction de leurs tailles lui semblait bien plus humain qu’assassiner son semblable.

Le maigre sourire de sa bouche tâchée de sang témoignait de la profondeur de son âme, qui se déchirait aussi facilement que la pulpe de ses lèvres ravagées par ses dents. Loin de ses crises de folie, il semblait naviguer dans un calme glacial et une sérénité qu’on lui souhaitait souvent.

Il était calme, au fond. Il était philosophe et rêveur malgré ses pics de colère, son sarcasme continuel, ses insultes, ses fous rires incompris, sa témérité, ses blessures. Il était gentil, protecteur et plein de bonnes attentions, mais il n’accordait sa confiance et son intérêt qu’aux intrépides assez coriaces pour voir à travers ses yeux, entendre au-delà du poison de ses rires et comprendre son silence.

Larmes

Une larme, une goutte d'eau pour la Terre.

Son rôle d’ange était sans doute la pire chose qui lui était tombée sur les épaules : avoir à veiller sur l’Homme, la créature la plus horriblement orgueilleuse, déracinait ses nerfs et était constamment le sujet de dispute avec ses parents.

Myhres était le centre de mépris de tous ses congénères ; le seul, de sa famille pourtant exemplaire, à renier ses responsabilités et rejeter catégoriquement leurs principes.

Au fond, il souffrait. Le monde qu’il aimait, qu’il cherchait à raviver, mourrait entre les mains des Hommes et les actions des anges lui semblaient jusque-là futiles. Personne ne voulait pour autant l’écouter.

Les seuls moments de paix où son cœur pouvait cesser de peser se trouvaient sur Terre, auprès de la seule âme, le seul humain auquel il accordait toute sa confiance, qui partageait ses pensées : le vieux maître d’un manoir pour lequel Myhres travaillait en tant que majordome. Il était commun chez certains anges de prendre secrètement une fausse identité chez les hommes afin d’observer ce monde de plus près et Myhres prenait ces instants en échappatoire.

Le maître était d’une largeur d’âme admirable ; il avait beau tenir l’argent entre ses mains, il en restait égal et se mêlait aux individus de classe négligeable. Pour lui, Myhres avait bien accepté d’apprendre à se battre et pouvoir ainsi le défendre.

Lui aussi observait ce monde avec un regard désespérément attristé ; le train-train bruyant des usines, la fumée noire qui s’en échappait, les ouvriers qui en sortaient sourds et étourdis… Astiquant sa vaisselle, Myhres savait que ce vieil homme s’apprêtait à quitter un monde en agonie dans le regret de ne pas avoir réussi à le sauver.

Bien sûr, il existait plusieurs autres individus qui attiraient sa compassion, mais ils n’étaient pas assez nombreux pour rétablir entièrement sa foi envers les Hommes. La fille du maître elle-même était un maigre espoir que tous ignoraient.

Malgré ses origines, le royaume des Cieux lui semblait de plus en plus lointain. Myhres n’avait jamais éprouvé l’envie d’y vivre continuellement un jour et, suite au décès de son maître, le désespoir s’était transformé en mépris. L’apparition du Maître des Lieux lui avait peut-être sauvé la vie.

Avoir fermé les yeux sur ce monde lui avait donné le recul nécessaire pour méditer ; c’était une dette envers cet homme, aussi mystérieux fut-il. Une dette qu’il remboursait peu à peu à l’aide de son expérience en tant que majordome et, avec le temps, il s’était attaché à Shakunt.

Il levait parfois la main sans savoir quelles sensations l’attendraient, s’il pouvait caresser le ciel et balayer quelques lumières, mais il ne touchait qu’un vide rassurant. C’était avec un sourire qu’il resserrait ses doigts sur sa poitrine et son auréole, la seule lumière qui lui apportait un peu de réconfort quand, dans la pénombre de minuit, les étoiles lui brûlaient les paupières.

Un rire lui échappait, parfois. Ses doutes et ses regrets valaient aussi peu que son bonheur ; il n’avait plus rien à craindre, plus rien à espérer, d’un monde en péril où il avait choisi autrefois de continuer de vivre.

L’Homme le dégoûtait et le monde qu’il en faisait pleurait sans être entendu.

Mais, autant que le royaume des Cieux, ce monde lui semblait lointain.

© by Reira - Libre Graph'


Dernière édition par Myhres Lorendel le Mar 2 Mai - 13:15, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Sam 29 Avr - 13:34

Coucou et bienvenue ♥

Je préfère également les couleurs de ce thème mais je suis preneuse pour modifier deux ou trois choses si besoin est :)

J'adore ta fiche et j'ai hâte de lire la suite **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Dim 30 Avr - 23:03



Je me suis permise de remettre les bonnes couleurs dans ta fiche :) J'ai changé celles du modèle de présentation aussi :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Lun 1 Mai - 7:30

Hey ~ ♥
No problem pour les couleurs, je t'en remercie. :3

Je devrais avoir bientôt terminé. Il me reste juste l'histoire à rédiger. ~

_________________
Myhres
C’était avec un sourire qu’il resserrait ses doigts sur sa poitrine et son auréole, la seule lumière qui lui apportait un peu de réconfort quand, dans la pénombre de minuit, les étoiles lui brûlaient les paupières.
©️ lauz @ shine in your interests
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Lun 1 Mai - 8:35

Avec plaisir ♡

Il n'y a pas de problème :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Lun 1 Mai - 12:43

Hello. ~ ♥

Je passe juste dire que, ça y est, ma fiche est terminée. J'ai changé l'âge de Myhres pour des raisons de cohérence. ~

_________________
Myhres
C’était avec un sourire qu’il resserrait ses doigts sur sa poitrine et son auréole, la seule lumière qui lui apportait un peu de réconfort quand, dans la pénombre de minuit, les étoiles lui brûlaient les paupières.
©️ lauz @ shine in your interests
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Lun 1 Mai - 18:59

Impeccable ♥

Tout est correct, donc je te valide :P

Il y a juste un petit détail : les anges peuvent être très âgés mais paraître jeunes, non ? Je ne sais pas si ce n'est qu'à la télé ce genre de choses, mais si tu veux le vieillir un peu plus, je pense que tu peux. J'irais fouiner sur Internet pour avoir plus d'informations :3

Je vais essayer de faire au moins une fiche sur trois, pour qu'on puisse RP un peu :)

J'ai envoyé un message privé à Ulysse, Céleste et Oz pour savoir s'ils revenaient parmi nous, je n'en ai pas réveillé... aucun ne s'est connecté depuis ce fameux message :/

Toutefois, je vais poster des demandes de partenariat un peu partout puisqu'il ne manque plus grand chose au thème **

Je te laisse vadrouiller sur le forum, pour poster là où il faut ? Si tu es perdu, tu me préviens. Ce sera signe que je n'ai pas mis les sujets au bon endroit donc je pourrais revoir la structure du forum XD :3

Bon jeu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Mar 2 Mai - 8:34

Merki pour la validation. ~

Alors, si c'est possible... Je vieillirai Myhres de cent ans. xDDD J'hésitais à lui mettre un tel âge de peur que ce soit trop et, s'il s'avère que c'est effectivement trop, je garderai sa trentaine d'années. A toi de me le confirmer. ♥ J'attendrai ta réponse avant de poster mes demandes, histoire de marquer l'âge définitif de Myhres.

Oh... J'espère qu'on aura des nouvelles ! Pour ma part, j'essaie de parler un peu partout du forum. Malheureusement, la personne qui devait venir avec moi ne pourra pas venir dans l'immédiat.

Je te laisserai savoir si j'ai besoin d'aide. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Mar 2 Mai - 8:46

Hey ♥

J'ai recherché "âge d'un ange créature légendaire" et je n'ai rien pour le moment. Si je cherche "âge d'un ange", c'est le titre d'un livre donc je n'obtiens rien XD Je vais continuer mes recherches entre 13h et 15h30 parce que je vais bosser là :) Je te tiens au courant :3

Okay ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Mar 2 Mai - 12:10

Je fais un double-post pour que tu vois ce que je mets, plutôt que d'éditer mon message mais pourquoi s'embêter à chercher l'âge des anges sur Internet ?

Le contexte est imaginaire donc pour le reste, on peut imaginer ce qu'on veut, dans la limite du possible et en étant d'accord. Je suis pour que les anges soient plus âgés, sans pour autant être trop ridés donc il y en a qui sont plus jeunes que d'autres. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Mar 2 Mai - 12:57

Anw. Je vois. ♥ Puis-je donc ajouter une centaine d'années à Myhres ? *^* Et si c'est trop, j'ajouterai une cinquentaine.

_________________
Myhres
C’était avec un sourire qu’il resserrait ses doigts sur sa poitrine et son auréole, la seule lumière qui lui apportait un peu de réconfort quand, dans la pénombre de minuit, les étoiles lui brûlaient les paupières.
©️ lauz @ shine in your interests
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Mar 2 Mai - 13:10

Il y a deux A dans cinquantaine *out*

Oui, tu peux ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Mar 2 Mai - 13:16

... omg j'avais pas vu. Merci ! XD

Fait. ♥ Je te remercie. c: Je file faire mes demandes, du coup. ~

_________________
Myhres
C’était avec un sourire qu’il resserrait ses doigts sur sa poitrine et son auréole, la seule lumière qui lui apportait un peu de réconfort quand, dans la pénombre de minuit, les étoiles lui brûlaient les paupières.
©️ lauz @ shine in your interests
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   Mar 2 Mai - 13:20

Avec plaisir ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Myhres — « Froide guerre d’esprit que tu entends lorsque tu cries. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Guerre froide
» Expo à voir pour les passionnés de la guerre civile espagnole !
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Les realisations de Georges Bush qui m'emerveillent tant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ciclo Specchio :: Refuge des enfants de la lune :: Enfants torturés :: † Adoptions acceptées-
Sauter vers: