Partagez | 
 

 Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoe Cannella

avatar

Féminin Messages : 52
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres   Jeu 4 Mai - 19:13





Où es-tu petit bâton ?


Si mon père s'entêtait à ne plus vouloir s'occuper de moi, moi j'allais m'occuper de son cas. Je contemplais depuis cinq bonnes minutes la clé que j'avais glissé sur une chaîne en argent, laquelle se trouvait autour de mon cou. Elle était censée ouvrir un coffre et ce coffre devait renfermer l'arme capable de tuer mon père. Il fallait vraiment être stupide, naïf, inconscient ou tout ce que vous voulez d'autre pour me confier une telle chose. C'était le moment ou jamais de s'en servir, de cette clé. Il y avait juste un problème : J'ignorais où était ce foutu coffre. Toutefois, je ne manquais pas d'idées. Soit il était dans sa chambre, soit dans le grenier. S'il avait osé le cacher dans le manoir hanté... c'est qu'il n'était vraiment pas net comme père.

Je décidais de commencer les fouilles au grenier. J'avais à peine posé un pas dans la pièce que j'éternuais. Bordel. C'est quoi toute cette poussière ? Je ne parlais pas des toiles d'araignées... c'était pire ! Je poussais du pied une chaise en vrac puis j'ouvris la seule fenêtre que je voyais dans tout ce bordel. Je respirais déjà mieux mais ce n'était pas encore ça. Je déclarais à haute voix :

- Où es-tu, cher bâton ?


Je ne m'attendais pas à ce qu'il me réponde... mais ça valait la peine d'essayer. Je retroussais les manches de ma robe et me mis à vider l'armoire située sur ma gauche. Pas de coffre.

Je vidais également une grande malle, au fond du grenier. Pas de coffre.

Il en fallait plus pour que je baisse les bras. Je cherchais un autre objet du regard, objet qui pouvait renfermer une arme, comme mon cher bâton par exemple, lorsque j'entendis du bruit. Tiens, tiens. Il y avait des souris dans ce grenier ? C'était peut-être un chat... non, quelqu'un venait ici. Je ne pris pas le temps de réfléchir plus longtemps et me cachais dans l'armoire que j'avais vidé quelques instants plus tôt. Je parvins même à fermer les portes. Parfait. J'étais sûre que la personne, qui devait être entrée dans le grenier à présent, n'allait pas me trouver. Qui pouvait bien rôder ici de toute façon ? Il n'y avait rien de bien dans ce foutu grenier, sauf ce satané bâton.


Fiche RP © Sunhae de Libre Graph'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres   Ven 5 Mai - 8:35

Où es-tu, petit bâton ?
Zoe Cannella

Suite à un bref problème de stockage, Myhres avait fait un tour des lieux complet afin de s’assurer que tous les enfants furent nourris convenablement et qu’ils demeuraient dans une quiétude parfaite, mais le problème fut rapidement et efficacement réglé et tout avait repris son cours en une simple minute. Les préparatifs pour le dîner du maître étaient terminés ; la maison de poupée, quant à elle, fonctionnait dès lors comme à son habitude. Et la journée s’achevait.

Shakunt avait demandé à Myhres de faire appeler ses trois filles ; il désirait s’entretenir avec elle en tant que parent avant de les inviter à dîner à ses côtés. Le majordome ne put déceler ni colère ni enthousiasme dans ses mots ; le gouffre des sentiments du maître avait beau être habituel, il lui paraissait toujours étrange de cueillir des mots sans entendre quelle émotion les accompagnait. Et Myhres avait beau lui lancer quelques remarques sarcastiques à ce sujet, Shakunt se contentait d’en rire ou de l’ignorer sans lui donner le moindre indice. Il s’exécuta cependant sans discuter.

Aucune des trois n’occupaient ses appartements. Se résignant à les chercher, Myhres soupira silencieusement. Il n’avait jamais entretenu la moindre relation avec ces filles, bien qu’il leur réservait le respect nécessaire pour éloigner leurs foudres et celles du maître. Elles restaient étranges ; trop ci, trop ça, et si l’ange s’attardait sur elles, elles finiraient par l’énerver. Second soupire.

Il entreprit ses recherches sans trop tarder. Lola et Céleste ne furent guère difficiles à trouver et il en aurait dû être de même pour Zoe. Pourtant, la jeune femme ne demeurait nulle part ; dans le doute, Myhres songea à visiter le village, mais il n’avait pas encore terminé de chercher dans la maison.

Quand il passa près du grenier, des sons étranges l’intriguèrent. Des sons identiques à la mise en fracas d’une salle – le grenier, pourtant, ne devait rien abriter de bien précieux. Inquiet, Myhres s’en approcha et finit par y pénétrer.

Ses poils se dressèrent. « Bon sang, qui est là ?! » La pièce, en plus d’être sens dessus-dessous par nature, semblait avoir été dévalisée, mais le silence soudain et la fenêtre ouverte le laissèrent croire que le chenapan s’était échappé. Myhres s’avança, lentement, observant de gauche à droite la pièce qu’il ne visitait qu’occasionnellement. Elle avait besoin d’un coup de balais et de rangement. Il y penserait lorsque le temps le lui permettrait, le jour où il pourrait cueillir un peu d’aide auprès des femmes de ménage. S’il pouvait au moins remettre un peu d’ordre ici…

Rien de cassé ; juste un désordre monumentale. Myhres en déduisit que cela n’avait rien à voir avec un défoulement nécessaire. « Qu’est-ce qu’il pouvait bien chercher… » Réfléchissant, il s’approcha de l’armoire et s’apprêta à l’ouvrir afin d’y remettre ce qui en avait été enlevé.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________
Myhres
C’était avec un sourire qu’il resserrait ses doigts sur sa poitrine et son auréole, la seule lumière qui lui apportait un peu de réconfort quand, dans la pénombre de minuit, les étoiles lui brûlaient les paupières.
© lauz @ shine in your interests
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Cannella

avatar

Féminin Messages : 52
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres   Ven 5 Mai - 12:16





Où es-tu petit bâton ?


Je sursautais en entendant une voix masculine, que je finis par identifier. Bordel. Qu'est-ce que Myhres foutait ici ? Mon père ne lui avait pas donné assez de boulot à faire aujourd'hui... quoi que nous étions le soir et... BORDEL. Ce détail m'avait échappé. J'allais me métamorphoser en ange et je me trouvais toujours dans l'armoire où je venais de m'enfermer. Je tâtonnais un peu partout, cherchant une autre issue pour sortir du grenier mais je ne trouvais qu'un double-fond sous mes pieds et... je sentis du métal sous mes doigts. Je plissais les yeux, pour essayer de voir de quoi il s'agissait mais il faisait trop sombre là-dedans. Je continuais donc de tâtonner, et mes doigts rencontrèrent bientôt une serrure. Je tentais d'y glisser la clé, après avoir retiré mon collier bien sûr et j'y parvins juste au moment où je pensais que Myhres allait ouvrir la porte de l'armoire... mais non. Il ne me restait plus beaucoup de temps, j'en étais sûre alors je fouillais dans ce que je croyais être un coffre, celui que je venais d'ouvrir et en retirais un bâton. Bah tiens... l'arme qui était censée tuer mon père. J'étais trop fière de ma trouvaille. Je l'étais moins lorsque la porte s'ouvrit et que je découvris le majordome de mon cher père. Je brandis le bâton en lâchant :

- Si tu oses me toucher, je te tue !

Le dit bâton se tordit de lui-même et j'écarquillais les yeux en observant l'arme. Un jouet. Ce n'était qu'un misérable jouet en caoutchouc. Ce n'était pas possible. Il devait y avoir une erreur. Sauf si...

- Heu... c'est toi Myhres ? Quel bon vent t'amène ici ?

Je venais de faire semblant de reconnaître enfin le majordome de mon père mais ce dernier n'avait pas l'air très enchanté de me voir. Et moi, je commençais à ruminer contre mon père. Cet imbécile s'était bien foutu de moi. Je lâchais le bâton ET la clé dans la foulée, tant pis pour ma chaîne en argent, avant de sortir de l'armoire. Je n'avais même pas remarqué que j'avais mis un joyeux bordel dans le grenier et pour ne pas que Myhres me soupçonne de quoi que ce soit, je déclarais au jeune homme :

- J'ai cru voir quelqu'un de louche, alors je me suis cachée dans l'armoire. Tu n'aurais pas vu mon père ? J'ai deux mots à lui dire.

Au fur et à mesure que je parlais, je sentais que je commençais à changer d'apparence grâce à la presque présence de mes ailes dans le dos. C'était bien le moment de me métamorphoser en ange, mais je n'y pouvais rien. Je ne laissais pas vraiment le temps à Myhres de me répondre, puisque je m'apprêtais déjà à sortir du grenier...



Fiche RP © Sunhae de Libre Graph'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myhres Lorendel

avatar

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 16/02/2014

MessageSujet: Re: Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres   Sam 13 Mai - 12:06

Où es-tu, petit bâton ?
Zoe Cannella

Myhres aurait éclaté de rire si la surprise ne l’avait laissé bouche bée. Il s’attendait à tout – à tout, oui, même un animal venu de nulle part qui aurait tout saccagé sous l’effet de la panique -, sauf à découvrir la fille manquante du maître qui brandissait un jouet en plastique. La menace fut pire que ridicule. Zoe elle-même sembla surprise de la qualité médiocre de ce qu’elle prétendait utiliser pour tuer.

« Heu… c’est toi Myhres ? Quel bon vent t’amène ici ? » Ses paroles le tirèrent de son silence. Myhres cligna quelques fois des yeux en essayant difficilement de se remettre de sa surprise. Ses prunelles bicolores s’attardèrent sur le visage de la jeune femme ; il ne prit aucune honte à la dévisager quelques temps, tant sa question lui était étrange. Il lui paraissait pourtant normal que le majordome d’un maître ait accès à la majorité des pièces de sa demeure et n’importe quelle tâche pouvait le mener à passer n’importe laquelle de ces portes. Il ne répondit simplement pas dans l’immédiat en se reculant afin de la laisser passer.

Son excuse était floue, mais il n’y avait aucune raison d’y prêter attention. Après tout, Zoe était la « fille » du maitre ; elle aussi pouvait vadrouiller dans la majorité des pièces sans besoin de surveillance. Mais lorsque Myhres regarda l’intérieur de l’armoire, son attention se bloqua sur la petite clef de son collier, accrochée à une fine et jolie chaîne d’argent, que Zoe semblait prête à abandonner ici comme tous les autre objets du grenier qui, autrefois, détenaient une valeur certaine. En fouillant un peu plus, il remarqua le coffre ouvert… et comprit soudainement les allusions qu’emmenait l’arme en plastique.

Difficile à concevoir. Myhres savait que Shakunt avait confié une clef à Zoe, une clef très spéciale pour un coffre dépassant l’ordinaire, mais il n’avait jamais eu vent de son contenue. Zoe avait-elle cherché ce coffre ? L’objet de ce coffre était-il donc une arme ? Shakunt n’était pourtant pas idiot. Les pièces du puzzle étaient malheureusement en désordre, bien qu’assez présentes pour effacer la plupart des doutes. Myhres préféra oublier, même un court instant, ces conséquentes appréhensions, et prit délicatement la chaîne qui emporta dans un doux tintement la clef avec elle. « Votre père sollicite votre présence, demoiselle, dit-il avec un sourire moqueur en se retournant vers elle. Il demande à s’entretenir avec ses filles, puis à dîner en leur honorable compagnie. » Il se hâta de la rattraper, puis, posant une main sur son épaule, l’arrêta pour remettre à son cou le bijou qu’elle comptait oublier. Ses gestes se firent lents et délicats. « La chaîne est belle, souffla-t-il avec gentillesse. Vous devriez la garder. »

Myhres recula doucement afin de laisser les ailes de la jeune femme envahir l’espace. Pendant un court instant, il crut observer un congénère, revenu dans son monde natal, lointain, paisible, où la haine le consumait à petit feu. Ce fut étonnant comme, à choisir entre la vie d’un ange incompris et celle d’un majordome confiné, il se constata moins vulnérable au courroux de ses émotions. « J’ai eu pour mission de vous trouver et vous prévenir, afin que vous puissiez vous préparer convenablement, poursuivit-il naturellement. Mes services et mon aide sont également à votre disposition si vous en ressentez le besoin… particulièrement pour vos ailes. Elles doivent être encombrantes. »
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________
Myhres
C’était avec un sourire qu’il resserrait ses doigts sur sa poitrine et son auréole, la seule lumière qui lui apportait un peu de réconfort quand, dans la pénombre de minuit, les étoiles lui brûlaient les paupières.
© lauz @ shine in your interests
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Cannella

avatar

Féminin Messages : 52
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres   Sam 13 Mai - 22:43





Où es-tu petit bâton ?


J'observais Myhres, qui me contemplait pour je ne sais quelle raison, avant de cligner des yeux. C'était quoi son problème ? Je n'étais pas assez crédible ? Il savait quelque chose sur la clé que mon père m'avait "offert" ? Si c'était le cas, peut-être qu'il connaissait la cachette du véritable coffre mais je n'allais pas prendre le risque de lui poser la question. Je préférais faire comme si de rien était. Si ma question lui paraissait suspecte, moi je me demandais bien ce que le majordome faisait dans un endroit aussi poussiéreux... il ne fallait pas être allergique aux acariens pour venir ici !

Je surpris son regard, qui venait de s'attarder sur le coffre. Est-ce qu'il avait deviné mes intentions ? La véritable question était : avait-il fait le lien entre ma clé, le bâton qui était en réalité un maudit jouet pour gamins et le coffre grand ouvert ? Je plissais les yeux avant d'afficher un air tout à fait innocent tandis qu'il s'emparait de ma chaîne en argent. J'obtins une réponse : mon cher père souhaitait discuter avec ses filles et dîner en leur compagnie. S'il croyait que j'allais accepter, il se trompait. Je n'aimais vraiment pas Céleste et Lola, je ne voyais donc pas pourquoi je dînerais avec elles. J'espérais simplement qu'elles n'étaient pas encore prêtes, afin de pouvoir dire deux mots à mon père, c'est pour cette raison que je m'apprêtais à quitter la pièce mais Myhres me rattrapa et remis ma chaîne autour de mon cou. Je soupirais avant de lâcher :

- Je n'ai vraiment pas envie d'être avec ces deux pestes.

Devais-je le remercie pour avoir ramassé ma chaîne et me l'avoir remis à sa place ? Non. Quoi que... si j'avais ouvert le mauvais coffre, autant ne pas éveiller ses soupçons.

- Merci pour le collier, il ne fallait pas te donner autant de peine.

Je baissais ensuite les yeux sur ma chevelure et m'aperçus qu'ils étaient devenus blonds... avant de sentir les ailes dans mon dos. Je soupirais une nouvelle fois, consciente de m'être métamorphosée en ange, avant de rejeter mes cheveux en arrière. Je devais me préparer convenablement ? Je ne voyais pas où était le problème en fait, puisque j'étais prête à retrouver mon père.

- Tu m'as trouvé, tu m'as prévenu donc ta mission est accomplie, non ? Je suis très bien comme je suis...

Une petite minute. C'était quoi, ce courant d'air frais qui venait me refroidir le dos ? Je marmonnais quelque chose d'incompréhensible. L'apparition de mes ailes avait tout simplement déchiré une partie de ma robe.

- Bon, d'accord. Je ne suis pas vraiment bien mais je l'étais il y a trente secondes.

Je fus surprise par ses dernières paroles. Il était au service de mon père, je n'avais pas besoin de lui, moi. Il semblait pourtant tenir à m'aider, moi et mes ailes. Mes ailes ? Est-ce qu'il avait un problème avec ma métamorphose ?

- Que reproches-tu à mes ailes ? Si tu comptes les couper, tu peux toujours rêver. Je me plaindrais à mon père, ton cher Maître qui te punira pour m'avoir maltraitée.

Je posais mes mains sur mes hanches et, le défiant du regard, je déclarais :

- J'accepte tes services et ton aide, puisque tu t'es si gentiment proposé mais tu as intérêt de faire attention à ce que tu fais.


Fiche RP © Sunhae de Libre Graph'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où es-tu, petit bâton ? ¤ Myhres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ciclo Specchio :: La maison de poupées :: Le Grenier Poussiéreux-
Sauter vers: