Partagez | 
 

 Journal d'Anastasia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna Paolo
Enfant de la Lune Admininette
Enfant de la Lune Admininette
avatar

Age : 32
Féminin Messages : 638
Localisation : Au Terrier !
Emploi/loisirs : Enquêter, enquêter.
Humeur : Lunaire X3
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Journal d'Anastasia   Dim 23 Juil - 9:43

~ ♥.  Anastasia’s diary .♥  ~


1er Avril 1899
Cher journal, rappelle-toi lorsque je t’ai parlé de ma tache de naissance au niveau du cœur. Elle ressemble à une demi-lune, couleur sang. Je l’ai toujours trouvée très étrange. Pour moi, elle n’est pas là par hasard. Je veux dire, je suis sûre qu’il y a très peu de personnes qui ont la même marque que moi. C’est certainement lié à notre destin. Mes parents ne veulent pas répondre à mes questions. Je pense qu’ils ignorent de quoi il s’agit. Et puis, à la veille de mes douze ans, j'ai découvert la vérité par moi-même : lorsque la pendule a sonné dans le salon, à minuit pile, une flaque d’eau s'est formée sous moi et j'ai disparu. Tu vas trouver ça étrange, mais personne ne m’a vue disparaître, j’étais seule à ce moment-là et je me demande si mes parents vont partir à ma recherche. J’ai cru ma dernière heure arrivée, puisque j’avais l’impression de me noyer, mais finalement… je me suis retrouvée dans un bien étrange lieu. Il n’y avait plus d’eau, plus rien… ou si. Il y avait bien quelque chose, puisqu’en contemplant les alentours, je suis restée ébahie. J’étais apparue devant un bâtiment qui m’a impressionnée au premier coup d’œil : toute cette végétation qui l’entourait, ces belles plantes, ces arbres fruitiers… c’était… WAHOU. J’ai franchi le portail couleur neige et au bout d’un moment, je suis tombée nez à nez avec un beau ténébreux. Il est apparu comme ça, devant moi. J’avais l’impression qu’il savait que j’allais venir. Il m’a demandé si j’étais bien Anastasia Hodyaire, puis il m’a accompagnée jusqu’à la double-porte de… la maison ? Oui, oui il s’agissait bien d’une maison. Elle était tellement grande que je me suis sentie très petite à côté. Cela ressemblait tellement à une maison de poupée… il faut que je la visite.


1er Mai 1899
Tu te souviens, lorsque je t’ai dit que j’ai découvert un endroit… exotique ? Ce n’était pas une farce. J’ai ma propre chambre, mes propres affaires… ET il se passe des choses bizarres la nuit. Tu ne me croiras jamais, mais la nuit, je deviens… un garçon. J’ai bien essayé d’en savoir plus sur ce phénomène, qui se produit toutes les nuits… personne ne daigne répondre à mes questions. Ils me fuient carrément ou me disent qu’il ne vaut mieux pas lever le voile sur ce mystère. S’ils croient que je vais me contenter de ça, ils se trompent : je vais mener ma propre enquête.


1er Novembre 1899
Pourquoi suis-je apparue dans cette espèce de maison de poupée ? Seul le beau ténébreux qui m’a accueillie daigne m’adresser la parole, je crois qu’il est tombé amoureux de moi. Il lui arrive de se conduire d’une manière bien étrange avec moi, que je ne saurais expliquer. Ce n’est peut-être qu’une impression… j’ai passé pas mal de journées et de nuits, pendant six longs mois, dans la bibliothèque. Je n’ai rien découvert. Il n’y a ABSOLUMENT rien au sujet du phénomène qui se produit toutes les nuits. C’est comme si quelqu’un tenait à garder tout le mystère de cet endroit. Pourquoi personne ne veut m’aider à découvrir ce qui se passe ici ? Pour moi, ils ont peur… mais de quoi ? Ou de qui ? Nous sommes tous libres dans ce lieu étrange, nous pouvons faire tout ce que nous voulons. Je n’ai pas découvert de passages secrets ou de choses bizarres qui pourraient m’aider à y voir plus clair sur ces métamorphoses. Je crois que je vais abandonner l’idée d’enquêter. Tant que je suis vivante ET libre, autant m’en contenter.


1er Janvier 1900
Cher journal, dans trois mois, ça fera un an que je suis là. Je ne te l’ai pas dit, mais il n’y a pas qu’une immense maison de poupée et cette végétation dans cet endroit exotique… et tiens, je ne t’ai même pas décrit la maison. Elle semble avoir été faite pour une dizaine de familles, tellement il y a de chambres, de salles de bains, de salles de jeux et… d’espace. Il y a même trois étages, tu te rends compte ? Je n’ai encore jamais vu le maître des lieux. Est-ce ce beau ténébreux ? Je ne pense pas. Finalement, j’ai décidé de continuer à fouiner, sans doute à mes risques et périls…


1er Avril 1900
J’ai découvert quelque chose ! Je commençais à désespérer, et puis, au beau milieu des plantes et des arbres, j’ai trouvé un livre. Tu te doutes bien que je l’ai étudié de près : la couverture était très poussiéreuse et les pages jaunies par le temps. Il parle du phénomène de la lune, des effets que ça produit, comme les métamorphoses, mais pas que… je ne peux pas t’en dire plus, des pages ont été arrachées. Soit l’auteur de ce vieux recueil ne veut pas dévoiler la vérité… soit quelqu’un a trouvé ce livre avant moi. Il a dû conserver les feuilles les plus importantes et jeter le reste ici, entre ces trois cerisiers.


1er Mai 1900
Tu sais quoi ? J’ai une amie. En un mois, je me suis ENFIN fait une amie. Elle n’a pas de tache de naissance, comme moi et pourtant, elle est apparue dans la maison, contrairement à moi qui étais apparue aux alentours de la maison de poupée. Elle est morte, de façon étrange, à l’âge de seize ans… et quelques secondes après son décès, elle a jailli dans l’une des chambres de la maison de poupée. J’ai donc découvert qu’il existait deux façons pour découvrir ce lieu exotique. Nous avons décidé d’enquêter ensemble, pour tenter d’en savoir plus…


1er Novembre 1900
Cher journal. Avec l’aide de mon amie, nous avons trouvé autre chose : il y a un manoir au cœur de la forêt ! Nous n’avons pas osé nous approcher, de peur de tomber sur des êtres étranges. Nous sommes bien dans un lieu étrange, il faut bien s’attendre à ce qu’il y ait aussi d’étranges êtres. Nous sommes donc rentrées, désireuses de trouver d’autres personnes pour partir à la découverte du manoir. Nous enquêtons discrètement, puisque les autres ne veulent plus entendre parler de nos escapades ou de nos recherches pour tenter d’en savoir plus sur la maison de poupée.


1er Janvier 1901
Nous sommes quatre à présent. Moi, mon amie et deux garçons adorables. Ils nous protègent lorsque nous sortons dehors, et ne tiennent pas à ce qu’on aille au manoir. Nous sommes encore trop peu pour ça. Il ne vaut mieux donc pas tenter le diable, nous allons rallier d’autres personnes à notre cause, j’en suis sûre. Ça ne sert à rien d’aller droit dans la gueule du loup si nous ne sommes que quatre. Je ne suis même pas sûre qu’on craigne quelque chose si jamais nous décidions de n’y jeter rien qu’un coup d’œil pour commencer. Je suis trop tentée de retourner au manoir seule, mais ce ne serait pas juste pour mes compagnons. Et puis, si jamais il m’arrive quelque chose… ils décideront sûrement de tout arrêter sans moi. Il faut absolument que je lève le voile sur le mystère de la maison de poupée… en restant vivante.


1er Avril 1901
Je sors avec l’un des garçons du groupe. Mon amie sort avec l’autre. Ce n’est pas mignon ? Deux couples qui mènent l’enquête. Nous sommes très prudents. Nous avons l’impression qu’on essaie de nous faire peur, pour abandonner les recherches. Nous apercevons des silhouettes à nos fenêtres, la nuit. Et puis, lorsque nous sortons pour enquêter dehors… il y a quelqu’un qui nous suit, nous en sommes sûrs. Nous ne savons pas s’il s’agit d’une personne ou d’un chien, pourquoi pas après tout ? Ou s’ils sont plusieurs à nous surveiller, pour savoir si nous trouvons le moindre indice. Je crois qu’il serait plus prudent de tout arrêter pendant quelques temps…


1er Avril 1903
Cher journal. J’ai seize ans, ça fait donc quatre ans que je suis apparue aux alentours de la maison de poupée. Et ça fait deux ans que je suis avec l’un des garçons du groupe. Nous avons stoppé les recherches pendant deux longues années, nous sommes prêts à reprendre du service. Peu importent les dangers qui nous attendent, nous avons trouvé un cinquième allié… qui n’a rien d’humain. Il nous protège et nous suit partout. Gare à VOUS ceux et celles qui oseront encore nous mettre des bâtons dans les roues. Nous sommes armés et parés à découvrir la vérité, plus rien ne peut nous arrêter… ou presque.
Journal d'Anastasia Hodyaire,
Enfant la Lune disparue depuis le 19 Février 1904.

~

Le temps s'est écoulé, mais ce fameux groupe existe toujours, et rallie de plus en plus de monde à sa cause. Tous ses membres se battent pour un désir commun qui n'a pas changé : découvrir le pourquoi du comment et lever le voile sur tous les mystères qui entourent leur existence ici : les deux façons d'accéder à la Maison de Poupée, le Manoir Hanté, les très rares enfants qui n'ont pas de tache de naissance en forme de croissant de lune, la métamorphose durant la nuit, et tous les autres secrets bien gardés.
Son nom ? Le Cercle Lunaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ciclospecchio.forumperso.com
 
Journal d'Anastasia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ciclo Specchio :: Gouvernement des enfants de la lune :: Recueil de Ciclo Specchio-
Sauter vers: